Valérie Trierweiler pas prête à pardonner, Anne Roumanoff la soutient !

Politique
Valérie Trierweiler pas prête à pardonner, Anne Roumanoff la soutient !

Valérie Trierweiler pas prête à pardonner, Anne Roumanoff la soutient !
Samedi 11 Juillet – 12:41

Quelques mois après la tornade médiatique lancée par la sortie de son livre Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler s'est exprimé dans Femme Actuelle, expliquant ne pas se sentir prête à pardonner. De là, l'ancienne compagne de François Hollande a reçu le soutien étonnant d'Anne Roumanoff.

En septembre, lorsque Merci pour ce moment est sorti en librairie, Valérie Trierweiler avait créé le buzz. Et pour cause, dans les pages de son ouvrage, la mère de Léonard Trierweiler -qui s'est récemment réconcilié avec Louis Sarkozy autour d'un verre- balançait sur le président de la République. Ainsi, elle dressait le portrait d'un François Hollande qui "n'aime pas les pauvres", les surnommant même les "sans dents". Après avoir essuyé de nombreuses critiques, Valérie Trierweiler s'était défendue dans les colonnes de Ouest France, assumant ses propos : "Ce que j'ai écrit correspond vraiment à ce que j'ai vécu, à la réalité", confiait-elle. Plus encore, celle qui n'écopait que d'un simple rappel à la loi après avoir giflé un homme avait confessé ne pas se sentir prête à passer à autre chose : "Il faudra encore un peu de temps, je crois… Je le vois tous les jours…à la télévision", avait-elle lâché sur son ancien compagnon.

"Elle est humaine"

Si elle s'est mis de nombreuses personnalités à dos suite à ses révélations sur François Hollande et à sa vie à l'Elysée, Valérie Trierweiler peut tout de même compter sur le soutien d'Anne Roumanoff. En effet, interrogée sur le sujet, l'humoriste n'a pas hésité à pendre la défense de celle qui se clashait avec Laurent Ruquier sur Twitter : "Elle m'est sympathique car c'est très dur ce qu'elle a vécu. C'est difficile d'être humiliée devant 65 millions de Français", a-t-elle lancé au micro de LCI avant d'ajouter : "Le fait qu'elle ait encore les boules un an après, c'est tout à fait humain. Elle est humaine". Enfin, celle qui faisait une bouleversante déclaration à son père atteint de la maladie d'Alzheimer est revenue sur le succès de Merci pour ce moment -bientôt adapté en film- : "Il y a une espèce d'hypocrisie car tout le monde a critiqué la sortie de son livre mais tout le monde l'a lu", s'est-elle indignée avant de faire le parallèle avec ses propres spectacles : "C'est ce que je dis dans mes textes, la vie de nos politiques ne nous regarde pas dut tout mais nous intéresse beaucoup". "C'est le paradoxe", a-t-elle conclu.

Plus d'articles