Pourquoi le ramadan retourne le Maroc (témoignage)

Le Ramadan se termine vendredi prochain. Si certains sont fiers de ce qu'ils ont accompli, d'autres sont soulagés que cette dure période arrive à sa fin. Au Maroc, Nina, étudiante en droit et expatriée espagnole nous raconte comment ce mois a été l'occasion de toutes les répressions.

Depuis trois semaines les agressions s'enchaînent quotidiennement. Un jour, deux filles se font agresser pour ne pas avoir suffisamment caché leurs épaules. Le lendemain, des jeunes accrochent des pancartes "No bikini" aux couleurs de l'Etat Islamique sur les plages d'Agadir, la ville du surf au Maroc. L'Etat ne sait plus quoi faire. Il condamne les agressions des touristes mais ne parvient pas à contrôler son peuple et la loi sociale. Au Maroc, la loi sociale est plus puissante que la loi de l'Etat."Toute personne ayant une apparence orientale va être considérée comme Marocaine. Si cette personne montre des signes de transgression du Ramadan alors elle sera punie par les marocains" raconte Nina. Insultes, agressions physiques, délation. Tout est bon pour remettre chaque personne dans le droit chemin. Nina doit donc se cacher pour manger et adopter un code vestimentaire qui n'est pas le sien. "La loi sociale est tellement forte que j'arrive à en oublier mes vrais droits. " confie la jeune expatriée.

Ce conservatisme fait pourtant preuve d'une grande hypocrisie. Nombre de Marocains ont une vie à l'occidentale. Ils peuvent fumer, boire de l'alcool et même avoir des rapports sexuels avant le mariage. C'est en principe interdit par la loi mais les bars et la prostitution existent sans se cacher. A l'année, les Marocains profitent d'une vie sans se soucier du vice. Mais lorsque Ramadan arrive, ils se lavent de tous leurs écarts de l'année. Le fait dérangeant dans cette démarche est que certains obligent toutes les personnes qu'ils croisent à faire de même.

Les personnes de nationalité étrangère se retrouvent alors réduites à adopter un mode de vie imposé. Les commerces et les restaurants sont fermés. A Casablanca, seul Macdonald's reste ouvert. Il est alors devenu en quelques jours le refuge de tous les non musulmans. "C'est devenu un camp de réfugiés, une catacombe. Tout le monde va là-bas pour manger." explique Nina. Même dans cette grosse firme occidentale les clients sont très contrôlés. " Ils peuvent ne pas te servir s'ils ont un doute sur ta religion. S'ils se rendent compte que tu as mangé ou voulu manger alors que tu es musulman ils te dénoncent à la police". La loi marocaine repose sur les règles du Coran. La trasngression du Ramadan est punie de 1 à 6 mois de prison. Ca fait cher le hamburger!

Et ce n'est pas près d'évoluer. Selon la loi, toute personne de nationalité marocaine est musulmane. Le Maroc est une monarchie qui repose sur le droit divin. Par conséquent, même si dans les faits certains groupes de jeunes sont athés, ils doivent faire le jeûne ou au moins faire semblant de le faire. Le Ramadan et l'oppression qui l'accompagne touchent à leur fin faisant oublier combien pendant un mois les droits de l'homme ont été bafoués.

Cinq Marocains arrêtés à Marrakech pour non respect du jeûne du ramadan http://t.co/q4gmZ2nK4T

— FRANCE 24 Français (@France24_fr) 8 Juillet 2015

Relations hors-mariage, manger en public pendant le ramadan… Ramid répond: A ceux qui demandent d… http://t.co/4W6P5bZztp #newsmaroc

— News du Maroc (@NewsMaroc) 5 Juillet 2015

MustafaGhilene: RT jeune_afrique: #Ramadan#Maroc : à #Agadir, la (mini) guerre du #bikinipic.twitter.com/744oYYkz05

— One Morocco (@OneMorocco) 1 Juillet 2015