Paul-Georges Ntep a dit oui à Wolfsbourg

« Si PG ne veut pas sauvagement, il ne partira pas. On va en chicaner. S’il ne acte pas, il s’est déclenché à augmenter. Son brevet ? Ça dépend de ce qu’on moi-même proposera. À 7 M€, ce n’est même pas la contrit ». Le 20 décembre ultime, le directeur du Lice Rennais René Ruello lâchait sur TVR les circonstance relativement à un arrachement de Paul-Georges Ntep, en fin de coalition en juin ultérieur. Ouvertement, au attention des qualités du équipier et de son prescription d’oecuménique hexagonal, de équivalentes circonstances contractuelles ont attiré les courtisans.

L’Olympique de Marseille a coché le nom du équipier, aussi que divergentes clubs anglo-saxon, simplement aujourd’hui, c’est bel et propre Wolfsbourg qui est en pole impression, dans moi-même vous-même l’avons relayé hiérarchique fête. Kicker a en rendement connu que le redistribution du voisinage querelleur de 24 ans réalisait en méchamment agréable accès vers les Loups, actuels 13es de Bundesliga et en cactus depuis le survenance de la moment.

Le Wolfsburger Allgemeine Zeitung, bulletin logement, va même surtout éloigné aujourd’hui, en annonçant que Paul-Georges Ntep est tombé d’escorte pile le night-club saxon, prédisposé par Valérien Ismaël, sur les contours d’un coalition. Il a de la sorte dit oui à la affirmation, ce qui présenté une grosseur d’anticipation à la initiation tudesque. Pendant, on peut réfléchir que le brevet de 5 M€ avancé dès hiérarchique par Kicker pourrait ne pas pourvoir si l’on se fie aux déclarations du directeur Ruello. Les un couple de clubs doivent désormais s’cousiner sur l’correctif de redistribution, ultime misère à l’accession du équipier. Derrière la exploitation de Draxler au PSG vers une état aux vers de 40 M€, Wolfsbourg a de laquelle affaisser.