Malika Ménard révèle les détails de sa première histoire d’amour !

Mode
Malika Ménard révèle les détails de sa première histoire d'amour !

1/5

1

Malika Ménard en 2010 au Festival du cinéma américain de Deauville

Vendredi 10 Juillet – 11:11

A l'occasion de la première rubrique consacrée aux premiers amours de vacances lancée par Paris Match, Malika Ménard s'est prêtée au jeu des confidences. A 12 ans, l'ancienne Miss-France fait la connaissance d'Adam, 10 ans, à Djerba en Tunisie. Après quelques échanges timides, une histoire d'amour naît entre les deux enfants.

D'ordinaire très discrète sur sa vie privée, Malika Ménard révélait récemment ne plus être en couple avec Clément Grenier et ne pas avoir d'homme dans sa vie pour le moment. Très occupée par les multiples projets qu'elle chapeaute, la belle n'a ni le temps ni l’énergie de se consacrer à un homme. Gérer une relation était effectivement beaucoup plus simple lorsqu'elle n'était alors qu'une enfant. D'ailleurs, l'ancienne Miss-France s'est plongée dans ses souvenirs et a raconté, dans les pages de Paris Match, son premier amour de vacances. Âgée de 12 ans, elle fait la connaissance d'Adam. Une forte complicité naît instantanément entre les deux enfants : "Été 2000. J'ai douze ans. Ma mère et son compagnon nous emmènent mon frère et moi en vacances à Djerba dans l'hôtel club Aladin, en Tunisie. En vrai garçon manqué que je suis, j'accepte de participer au tournoi de foot junior. Casquette à l'envers, brassière de maillot de bain, short en jean et basket Air Max, je me prends pour une vraie footballeuse professionnelle ! Parmi les spectateurs, je remarque un petit brun à la peau mâte (déjà à 12 ans, j'étais attirée par les garçons au type méditerranéen. Aujourd’hui, je les préfère avec plus de barbe!). Il ne cesse de me regarder. Pour me rendre encore plus 'intéressante', je fais ma casse-cou. Le match terminé, on se retrouve autour de la table de billard. On échange des banalités mais pour nous, cette rencontre semble être le début d'une grande histoire d'amour" se rappelle-t-elle.

"Notre amitié me manque terriblement"

Très vite, la jeune Malika Ménard s'éprend pour ce jeune garçon, pourtant de deux ans son cadet : "Il s'appelle Adam et a tout juste 10 ans. Oh mon dieu, mais je suis une cougar ! Il habite Grenoble et moi, Caen. Il ne sait même pas où est la Normandie ! Peu importe, mon cœur s'emballe et nous nous cachons pour nous faire des petits bisous. Deux jours après notre coup de cœur, Adam retourne en France. Grosse déception. Pour combler le manque de l'autre, nous entretenons une relation épistolaire. Il m'envoie des lettres avec un mouchoir imbibé de son parfum, des poèmes… Six mois plus tard, je pars à Serre Chevalier avec mon papa. Coïncidence, je croise Adam sur les pistes. Ni lui ni moi ne savions que nous allions nous retrouver là-bas. Serait-ce un signe du destin ? Je porte le collier qu'il m'avait envoyé dans une de ses nombreuses lettres. Autre signe du destin : sa mère achète une maison dans le Morbihan, juste à côté de celle de mes grands parents. Nous nous croisons l'hiver sur les pistes de Serre Chevalier et l'été en Bretagne. Aujourd’hui, Adam est un couple et nous n'avons plus aucun contact. On se suit de loin, mais notre amitié me manque terriblement" déclare-t-elle dans les colonnes de Paris Match. A bon entendeur…

Plus d'articles