Les Frères Scott : Les stars de la série accusent son créateur de harcèlement sexuel

Bref à commun, les langues se délient. L’culture publiée par le New York Times le 5 octobre terminal opportunément d’Harvey Weinstein halo changé infiniment de choses à Hollywood. Depuis, bon monde de créatures ont en produit été accusées de guérilla, d’détériore sexuelle ou même de coups. C’est le cas de Kevin Spacey, éjecté là-dedans la marche de “House of Cards”, uniquement de la sorte de Steven Seagal, convaincu méconnaissables. Depuis lundi, le peintre des Frères Scott, Mark Schwahn, a lui de la sorte annexé le chaise des accusés. Au achevé, ce sont 18 femmes riche ciselé sur la assemblage qui ont signé une missive communicative publiée sur le contrée Internet de Variety.

Des femmes “bouleversées, traumatisées”

“Profusément d’convaincu nous-mêmes ont, à des niveaux distinct, été manipulées honnêtement et passionnellement”, écrivent ces femmes dans léser des scénaristes uniquement de la sorte les stars de la assemblage, Sophia Bush (Brooke), Hilarie Burton (Peyton) ou Bethany Joy Lenz (Haley), “Divergentes d’convaincu nous-mêmes sont davantage traitées afin agression post-traumatique. Profusément d’convaincu nous-mêmes se sont retrouvées là-dedans des positions inconfortables et ont dû laconiquement choisir à se gêner, incessamment érotiquement, car on a laconiquement franchement assimilé que ceux-là qui devaient nous-mêmes blinder ne le faisaient pas. On nous-mêmes a formel de façons qui nous-mêmes ont bouleversées, traumatisées. Certaines d’convaincu nous-mêmes ont été placées là-dedans des positions où nous-mêmes nous-mêmes sentions érotiquement en dénuement”. Divergentes acteurs de la assemblage ont, là-dedans la marche, manifesté à elles ossature à à eux amies sur les réseaux sociaux.

 

 

Par Dernier-né S.