Le Top des applications compatibles Google Fit

Pour rivaliser avec Apple et son API fitness HealthKit, Google a présenté l’année passée son agrégateur de données autour de la santé baptisé Google Fit. Si l’on peut regretter l’affichage assez sommaire des informations sur l’application mobile, le géant de Mountain View voit arriver au fur et à mesure des mois de nouvelles applications tierces compatibles. Retour sur les plus populaires.

Comme vous pourrez le voir dans notre guide sur Google Fit, l’application permet dans un premier temps d’afficher quelques données fitness enregistrées directement par un smartphone Android : calories brûlées, distances parcourues, nombre de pas. Mais au delà de ces informations, il est possible d’aspirer les flux de données plus sophistiquées d’applications mobiles tierces que le smartphone ne peut pas mesurer. Pour n’en citer que quelques-unes, on pense notamment au sommeil, au poids, ou encore à la nutrition. Pour offrir un vrai carnet de santé connecté, Google a donc décidé d’ouvrir sa plateforme à des développeurs tiers pour que ces derniers puissent faire remonter ces données directement sur l’application. La société veut ainsi faciliter la vie des utilisateurs de smartphone, en leur évitant de consulter plusieurs applications mobiles en parallèle.

Withings

Le français Withings a été l’un des premiers a rendre son application mobile « Compagnon Santé » compatible avec Google Fit. Cela permet ainsi aux utilisateurs de la fameuse balance connectée Withings WS-50 d’envoyer l’évolution de son poids et la fréquence cardiaque directement sur l’agrégateur de données Google. Le bracelet connecté Pulse Ox peut également envoyer le pouls en plus du nombre de pas enregistrés sur la journée. La populaire Withings Activité Pop pourra elle aussi envoyer les distances parcourues.

Withings Activité Pop

Xiaomi

Le chinois qui est en train de créer une vraie révolution dans les bracelets connectés avec son Mi Band à 15$ que nous avons testé a annoncé dans une mise à jour en mai dernier que son application fitness était désormais compatible avec Google Fit. Les données enregistrées par le bracelet connecté Xiaomi à l’instar de l’activité physique (nombre de pas, calories…) et le sommeil peuvent être transférées sur l’application Google.

MyFitnessPal

MyFitnessPal est une application basée autour de la nutrition avec une communauté de 80 millions d’utilisateurs. Rachetée l’année passée pour 475 millions de dollars par Under Armour, l’application sera compatible au mois de juillet sur Google Fit. Les utilisateurs peuvent ainsi envoyer les données telles que les calories consommées, les micronutriments (vitamines, minéraux) et macronutriments (protéines, carbs, graisses) sur l’agrégateur de données. Google a aussi annoncé que les rivaux américains de MyFitnessPal que sont LoseIt! et LifeSum sont également compatibles.

RunKeeper

La célébrissime application RunKeeper est elle aussi compatible avec Google Fit. Elle envoie les informations sur l’activité physique comme le nombre de pas ou les distances parcourues, mais également les positions GPS. L’agrégateur de données n’affiche cependant pas encore de carte interactive pour visualiser cette donnée. En soi, elle utilise les mêmes capteurs que ceux de Google Fit pour mesurer l’activité physique, mais son algorithme serait plus fiable pour véritablement compter le décompte des pas et distances parcourues.

Nike+ Running

Evidemment, l’application Nike+ Running a elle aussi rapidement suivi la démarche de ses concurrentes. Comme pour les autres, il faudra autoriser directement sur l’application Nike l’envoi de données sur Google Fit. Sont envoyées toutes les données relatives à l’activité physique : calories, distances et nombre de pas.

Runtastic

Si Runtastic s’est fait connaître avec son application mobile, il s’est ensuite diversifié dans les objets connectés. Outre sa ceinture cardio, c’est son bracelet connecté Orbit qui connait un vrai succès. L’autrichien propose aussi une balance connectée répondant au nom de Libra, et optimale pour les sportifs. Toutes les données enregistrés par ces appareils sont visibles sur l’application Runtastic, et sur Google Fit.

Runtastic Orbit

Adidas MiCoach

L’allemand Adidas a également annoncé la compatibilité de son capteur d’activité physique, le MiCoach avec Google Fit. Encore une fois, ce sont les données telles que le nombre de pas ou les distances parcourues qui sont partagées.

Et beaucoup d’autres…

Google Fit a annoncé fin juin une série de nouveaux partenaires pour son projet Google Fit. Cela inclut quelques fabricants hardware (Basis, Mio, Garmin), mais également des applications mobiles populaires (Endomondo, Strava, MapMyFitness). On peut imaginer que dans les mois à venir, Google va pousser les collaborations encore plus loin avec les plus grands fabricants de bracelets connectés. Si Fitbit a dit clairement non au HealthKit Apple, son éternel rival Jawbone est lui déjà compatible avec ce dernier. Une compatibilité Google Fit serait-elle en cours de développement ? Affaire à suivre !