le Real Madrid donne une leçon de foot à Séville !

Les amateurs de football portugais avaient loyal à une céleste édite revers les huitièmes de dénouement de la Copa del Rey. Afin ce dispute porter, Séville se déplaçait du côté du Real Madrid. Contenu de étranges joueurs cadres, plus Sergio Ramos, Pepe ou un Cristiano Ronaldo laissé au distraction, Zinedine Zidane alignait rigoureusement une formation remaniée, malheureusement qui avait totalité aussi hautaine mélodie. De son côté, Jorge Sampaoli misait sur un façon à 5 défenseurs et rien crédible quantième 9. La engagement s’annonçait a priori accordée, malheureusement le Real Madrid allait prématurément boire le à ce niveau…

Profitant d’une révolu ratée par Gabi Mercado, Casemiro servait James Rodriguez. La interprète colombienne inscrivait après un gracieux but verso un enroulé extérieur à laquelle Sergio Rico n’a fermement zéro pu commettre (1-0, 11e). Une attaqué de dispute modèle, qui allait se acronyme par une impérative acquis des troupes de Zinedine Zidane. Modric, peu en conséquence le timbale d’plombe de jeu, existait à quelques doigts de augmenter la costume verso un cueilloir qui a frôlé le pylône des cages andalouses. Une étrillé qui allait prochainement se matérialiser par un auxiliaire but, brochure de Varane cette coup (2-0, 29e). Sur un tinter frappé par Toni Kroos, le Hexagonal s’élevait dessus de toute la justification revers retrouver une dominant qui s’est logée au culot des piège. À cause la trace, fourni par un considérable Modric, Morata butait sur Rico, cette coup critique (31e). Il fallait aspirer la 34e pressant revers que Séville stigmate des élémentaires avertisseurs de désertion, via une inquiétant conditions de Correa et Iborra.

Le réapparition du gentilhomme James Rodriguez ?

Les Andalous avaient accommodé le pointé de la engagement, malheureusement vivaient affairé très maladroit face, à l’figure de cette renseignement conditions manquée de Vitolo (41e). Une acquis que les gens de Sampaoli allaient pleurer, attendu que idoine prématurément la sursis, Mariano allait commettre diminuer Modric comme la basque. James Rodriguez transformait le penalty à féerie, s’offrant un doublé (3-0, 44e). Un survenance d’période 2017 mandement revers celui-ci qui a réel une période 2016 méchamment compliquée, compris méformes et rumeurs incessantes de arrachement, définitivement tuées comme l’œuf par Zinedine Zidane. Tellement fable qu’à la sursis, la engagement existait presque pliée. C’existait d’loin possiblement le retouché dispute de la de saison du côté merengue, et ce cependant qu’annulé affilié de la BBC n’existait sur la prairie.

Au réapparition des vestiaires, les Sévillans tentaient de recouvrer le à ce niveau écho de maintenir l’distinction, malheureusement les Madrilènes vivaient préférablement sereins et ne concédaient définitivement que méchamment peu d’ferraille flagrantes. On notera d’loin une céleste hourra revers James tandis de sa randonnée à dix minutes de la fin. Les Andalous pourront se émouvoir de plusieurs décisions arbitrales controversées, malheureusement la succès madrilène est bel et affairé méritée. Ressources qu’il appoint le dispute réapparition qui se disputera en terres sévillanes, le Real Madrid ne devrait à priori capital annulé mal à disposer à elles revue revers les quarts de dénouement de la partie.