La Grèce Manifestations Contre L’Austérité Tourner À La Violence En Tant Que Citoyens D’Ancrage Fardeau Fiscal Additionnel [Vidéo]

Manifestations contre l’austérité en Grèce donné lieu à des affrontements entre les manifestants et la police anti-émeute.

Les manifestations organisées à la voix de l’opposition de même, plus strictes, de la fiscalité, tourné à la violence, après des bombes incendiaires lancées par l’anti-austérité de manifestants a explosé devant le parlement de la Grèce. Les gens ont été très contrarié sur le nouvel accord de renflouement de la Grèce a signé autour de 2 heures du matin jeudi. Le Parlement semble avoir approuvé raide à des hausses d’impôts et l’augmentation des réductions de dépenses au cours des trois prochaines années, comme exigé par les créanciers du pays, pour son dernier plan de sauvetage.

Le plan de sauvetage d’un montant de Euro de 86 milliards de dollars (94 milliards d’euros) est lié à blesser les citoyens locaux. Mais le Premier Ministre Alexis Tsipras et de la zone Euro homologues d’accord sur encore plus difficile réformes, lundi, afin d’accorder un nouveau sauvetage de la Grèce actuelle débâcle financière, a rapporté L’Associated Press. Ceci malgré le fait que le grec citoyens avaient voté un retentissant ” Non ” aux conditions du plan de sauvetage plus tôt. Inutile de dire que cette étape a provoqué la colère de nombreux membres de son parti anti-austérité et autres sympathisants de gauche ont.

Il n’est pas surprenant que plus de la moitié de Tsipras’ de gauche Syriza parti condamné le projet de loi et garanti de ne pas la soutenir. Il est intéressant de noter, dans l’ordre, pour la Grèce, pour être éligible pour le dernier plan de sauvetage destiné à sauver de certaines crise de la dette en zone Euro et le Fonds Monétaire International ont exigé que Tsipras tenir son gouvernement en faveur du projet de loi, a rapporté Le Wall Street Journal.

Parlant de l’Austérité projet de Loi, les parlementaires haut-parleur Zoi Konstantopoulou dit,

“Je respecte le premier ministre énormément et sa position est un de ultime de l’abnégation. Mais le parlement ne doit pas remplir le chantage [par les créanciers] que le gouvernement a été soumis. Nous sommes obligés de demander de la soi-disant partenaires à l’égard de la démocratie…je me sentais grosse colère quand j’ai entendu [la chancelière allemande Angela] Merkel annonce de quoi et comment le parlement grec vote.”

Pour protester contre la répression brutale de la fiscalité et de s’opposer à l’adoption de ces réformes, qui beaucoup de la peur est liée à l’augmentation de la souffrance dans le déjà endetté le pays, 12 500 personnes conjointement, ont défilé à l’édifice du Parlement. En tant que législateurs ont été approuvant le impopulaires pour faire face à l’intérieur, des dizaines de cagoulés et masqués manifestants ont lancé des pierres sur la perception du symbole de la financière de l’oppression, comme ils chantaient en colère sur la place Syntagma.

Réaliser les démonstrations pourrait tourner à la violence, à tout moment; les rapports indiquent que la police a commencé à utiliser le spray au poivre et des bombes de gaz lacrymogènes sur les manifestants qui ont tenté de violer une ligne de sécurité de blocage de la route pour le bureau du premier ministre.

[Crédit Image | Angelos Tzortzinis / Getty Images]