Johnny Hallyday : Un autre testament “plus équitable” aurait existé !

Ce lundi 12 février, l’fable du camarilla Hallyday a basculé. Un duo de paye postérieurement la extinction de Johnny Hallyday, la ménage du Taulier s’est évidemment divisée en un duo de camps. D’un côté Laeticia Hallyday, de l’disparate les un duo de premiers-nés de son trépassé époux, David Hallyday et Laura Smet. La exposition de cette rébellion, c’est le héritage de Johnny Hallyday, dans lequel dont il déshérite collectivement ses un duo de débutants bébés au intérêt de son héroïne. Inapplicable en France uniquement pas aux Etats-Unis où le rockeur s’vivait installé depuis plusieurs années.

Une portion égale moyennant quelque rejeton ?

Nonobstant, remplaçant les informations du Parisien, Johnny Hallyday avait déjà rédigé un héritage à la fin des années 2000. À l’royauté, le habituel attesté que le fait tombait “au-dessous le contusion de la loi française”, et non étasunienne quand c’est le cas du héritage que contestent ce lundi Laura Smet et David Hallyday : “C’vivait un héritage intègre” se souvient même l’un de ses proches, “Johnny et Laeticia avaient signé une donation au jeune subsistant. Ce qui voulait avouer qu’à sa extinction, sa ménagère recevait un témoin de son fortune narcissique et esthétique. Et les un duo de étranges témoin voyaient répartis compris les étranges bébés : David, Laura, Joy et Vert”. Un fait devenu périmé depuis ? Pas forcément… À en envisager les informations du Parisien, c’est ce que les avocats de David Hallyday et Laura Smet souhaiteraient singulièrement réformer.

Par Dernier-né S.