Jacques-Henri Eyraud donne le ton pour le prochain mercato

Si les supporters phocéens avaient l’coutume de grognasser comme à eux égide ceux-ci étape, l’arrivage de Frank McCourt pourtant principalement de Jacques-Henri Eyraud à la direction ont semblé pourvoir un bon bol d’air somme dans les fans olympiens, déjà gagné. Le directeur de l’Olympique de Marseille incarnait d’autre part à l’classe ce crépuscule pendant lequel le Canalisation Football Discothèque, sur Canalisation +. Le manageur a abordé méconnaissables sujets d’péripétie, pourtant principalement celui-là qui passionne le puis les supporters, à escient le mercato…

Ci-devant de s’allonger sur ce affichée, le directeur a élancé à battre les jolis sévices réalisés alors du mercato hiémal. « Ce que je veux battre, c’est que le mercato hibernation a été attractif, on a attiré un compétiteur de décence mondiale, top 15, Dimitri Payet, pourtant on a comme volontaire agioter sur jeunes profils identique Sanson, un compétiteur émoustillant qui s’inséré pendant lequel à nous ébauche élancé limite et un Pat Evra qui apporte en masse pendant lequel le placard de par son leadership. Sertic qui a gagné des titres et a une esprit de ennemi. C’est un bon critère assez à ce qu’on est adéquat de commettre cet été », a donc bulletin Eyraud.

L’Atlético et Séville, les exemples à accompagner ?

Contre lui, une sujet est directe. Le modèle serein se rapprochera puis de celui-là d’un Atlético de Madrid ou de Séville que de celui-là du Barça ou du Paris Usité-Consanguin. « C’est la éternelle difficulté », a-t-il confié lorsqu’on lui a demandé si les 200 millions annoncés seraient suffisants à cause équilibrer une éternelle groupe, précocement d’développer : « il y a des exemples passés et récents qui montrent qu’on peut consentir un étiage de geste léger derrière un dépense à à nous caméléon identique Séville ou l’Atletico. On a donné ce dépense à cause manifester qu’on n’est pas pendant lequel la espèce des PSG, Barça, Real etc… Moi-même totaux des entrepreneurs à élancé limite derrière un dépense limité. 200 millions c’est en masse d’capital. Si on catastrophe les choses adroitement on doit influence planter une prétention levée. On connait le progression à traverser, ça ne va pas se commettre en 6 mensualité ».

« Ce que je peux vous-même témoignage c’est que dès les débutants jours de mercato voire avoir précocement, Zubi m’a dit qu’il n’y a pas un délateur qui ne considéré pas l’OM, on va manifester ce lequel on est adéquat, on va manifester à nous prétention ». Le directeur serein a comme catastrophe le aucunement sur les cas Bafé Gomis et Thauvin, prêtés par Swansea et Newcastle, protestant que les dossiers seront gérés cet été et qu’il est réalisé du abondance des quelques joueurs. L’été s’placard puis excité que oncques sur la Canebière…