Et si on se payait l’aéroport ?

Et si on se payait l'aéroport ?

Aéroport Toulouse Blagnac

Avec le fonds participatif, les voyageurs et les utilisateurs de l'aéroport peuvent en devenir les propriétaires./DDM, Xavier de Fenoyl

Avec le fonds participatif, les voyageurs et les utilisateurs de l'aéroport peuvent en devenir les propriétaires./DDM, Xavier de Fenoyl


La démission du PDG chinois du groupe Symbiose, principal actionnaire de la société aéroportuaire a jeté un froid. Le financement participatif citoyen peut être la solution.

Circulez, il n'y a rien à voir ! Pour Jean-Luc Moudenc le maire de Toulouse et président de la métropole, comme pour Anne-Marie Idrac, la toute nouvelle présidente du conseil de surveillance de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, la démission surprise et la disparition mystérieuse de Mike Poon, le PDG du groupe chinois Symbiose, soupçonné de corruption dans son pays, n'aura pas d'influence sur la gestion et l'activité du site aéroportuaire toulousain. Il n'empêche, avec le rachat en avril pour 308 millions d'euros de 49,99 % des parts de l'État, l'homme d'affaires chinois incarnait le tournant d'une privatisation toujours très contestée.

Et cette défection ne fait que rajouter à la confusion d'un dossier décidément très mal ficelé. Difficile de croire en tout cas que ce coup de théâtre ne ralentira pas le plan de développement et les investissements du groupe chinois dans les infrastructures toulousaines. Dans ce contexte, la proposition du président du conseil départemental de la Haute-Garonne Georges Méric, de solliciter un fonds participatif citoyen pour conserver l'aéroport dans le giron public n'est plus une chimère. La société de crowfounding toulousaine Wiseed qui avait d'ailleurs initié une levée de fonds dès novembre dernier, ne doute pas de la pertinence de la démarche. «En quelques semaines, 10 000 personnes se sont inscrites et sont prêtes à investir près de 18 millions d'euros. On peut dépasser les 20 millions», explique Georges Méric.

Dont l'idée est de racheter les 10,01 % des parts appartenant encore à l'État, valorisées autour de 61 millions d'euros, et de constituer un solide noyau d'actionnaires publics autour de la métropole, la région et le conseil départemental qui se partagent toujours 15 % de l'actionnariat, alors que la chambre de commerce et d'industrie (CCI) en détient 25 %. Thierry Merquiol, le patron de Wiseed n'a plus qu'à appuyer sur un bouton pour mettre en place la holding qui recueillerait les souscriptions des internautes. Fort d'une solide expérience. «Nous sommes aussi en discussion avec la métropole de Nice pour la privatisation de l'aéroport. Mais là-bas, il s'agit de lever plusieurs centaines de millions et il y a une vraie volonté politique», souligne-t-il. Dans la Ville rose, Georges Méric est bien décidé à incarner cette alternative «novatrice». Pas mécontent que les derniers rebondissements chinois lui donnent raison. Le patron du département s'est bien gardé de réagir officiellement, hier, mais en coulisses on jugeait un peu rapide et légère la réaction du maire de Toulouse. À l'arrivée, il faudra pourtant s'entendre. La table ronde que Georges Méric veut organiser à la rentrée ne sera pas de trop. En attendant, que diriez-vous d'une petite souscription ?

GIlles-R. Souillés


Wiseed, le crowdfunding à la mode toulousaine…

Entreprise spécialisée sur internet dans l'investissement au capital de jeunes entreprises innovantes à fort impact sociétal, WiSEED SAS, a été …


Les opposants : «L'Etat doit renoncer à la vente»

Le collectif contre la privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac n'a pas tardé à réagir à l'annonce de la démission et de la disparition de …


Thierry Merquiol : «Une première mondiale»

Thierry Marquiol est le co-fondateur de la société Wiseed, à l'origine de la levée de fonds privés pour l'aéroport de Toulouse Blagnac. Que pensez-…


Le PDG de Symbiose reste introuvable

Le PDG de Symbiose, le consortium chinois choisi par l'état pour racheter 49,9 % des parts de l'aéroport de Toulouse-Blagnac a subitement …

Article exclusif
réservé aux abonnés
Voir l’offre Digital

Votre crédit de bienvenue en cours : 20 articles

LECTURE
CONFORT