Et si on pouvait dire qu’on aime pas

Intégraux les utilisateurs de Facebook connaissent innocemment l’dessin «J’estime» moyennant louer une cliché, un similitude ou un réflexion sur le entrelacement affable. Au situation que l’énonciation «liker» est pour ainsi dire devenue une énonciation normale, davantage pendant les jeunes. Désormais, on pourra peut-Existence «disliker», O.K. assertion que l’on n’estime pas un post.