Camille Lacourt : Sa vie de famille, sa “belle gueule”, ses complexes… Il dit tout !

Sport
Camille Lacourt : Sa vie de famille, sa "belle gueule", ses complexes… Il dit tout !

Camille Lacourt : Sa vie de famille, sa "belle gueule", ses complexes… Il dit tout !
Vendredi 10 Juillet – 09:23

Lors d'un entretien accordé au Parisien Magazine daté de ce vendredi 10 juillet, Camille Lacourt s'est confié sur ses ambitions de nageur en vue des prochains championnats du monde qui auront lieu dès le 24 juillet. Mais pas que. En effet, il a également évoqué sa fausse image de beau gosse renvoyée par les médias…et ses complexes !

A 30 ans, Camille Lacourt traîne derrière lui un palmarès impressionnant. Et pour cause, il a été en 2010 champion d'Europe des 50 mètres dos, 100 mètres dos et 4×100 mètres 4 nages en 2010. L'année suivante, le nageur était sacré champion du monde du 100 mètres dos. Enfin, en 2013, celui qui évoquait sa tumeur s'est vu devenir champion du monde du 50 mètres dos et du 4×100 mètres 4 nages. Seulement, celui qui s'était exprimé sur sa tumeur regrette tout de même que l'on se souvienne plus facilement de son physique que de son travail, comme il l'a confié au Parisien Magazine : "Ce qui me fait un peu rire jaune, c'est quand on me dit : 'A part sa belle gueule, il n'a rien'", a-t-il lancé avant d'ajouter : "J'ai eu beaucoup de chance grâce à ma gueule, mais ce qui m'est arrivé, je le dois d'abord à mes résultats". De là, celui qui taclait Franck Ribéry sur son physique a alors évoqué son image : "Ce sont les médias qui l'ont façonnée", a-t-il déclaré avant de finalement avouer en être satisfait : "Mais elle me plaît, c'est le côté un peu rigolo des choses".

Camille Lacourt, complexé par son corps

Cependant, s'il semble aujourd'hui à l'aise avec son corps, ça n'a pas toujours été le cas. En effet, plus jeune, Camille Lacourt était complexé par son physique, comme il l'a confessé : "J'ai grandi très vite et j'étais maigre. De 16 à 9 ans, c'était un peu compliqué avec les filles, j'ai galéré", a-t-il lâché avant de faire la parallèle avec sa silhouette actuelle : "Même encore maintenant, je ne suis pas le mec le plus baraqué, et pourtant, je fais de la musculation", a-t-il alors lancé. Mais qu’importe, Camille Lacourt a d’ores et déjà trouvé le grand amour. En effet, marié depuis 2013 à Valérie Bègue, le nageur est papa d’une petite Jazz depuis 3 ans. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il semble plus épanoui que jamais dans sa vie de famille.

Sa famille avant tout

Ainsi, dans les colonnes du Parisien Magazine, Camille Lacourt –premier nageur à avoir eu son personnage au Musée Grévin- s’est exprimé sur son quotidien, confiant que la naissance de sa fille n’a pas eu vraiment d’influence sur sa carrière : "J’ai toujours été assez détaché de la natation. C’est un hobby, pas toute ma vie", a-t-il alors déclaré avant d’ajouter : "Dans deux ans, même si je suis sacré champion olympique, le meilleur restera ma vie à la maison, avec ma fille". Plus encore, Camille Lacourt a même aménagé son emploi du temps afin de se consacrer d’autant plus à son épouse et à leur fille : "Passer du temps avec ma fille, c’est une priorité absolue. Je suis un papa gaga. Normalement, je m’entraîne le mercredi après-midi, mais ma fille, qui va déjà à l’école, n’a pas cours à ce moment-là, alors j’ai changé mes horaires à la piscine", a-t-il lâché. Et celui qui était visé dans le livre "Cocaïne, sexe et natation" d'Amaury Leveaux ne s’est pas arrêté là. En effet, le nageur ne supporte plus de passer trop de temps loin des siens : "J’ai demandé à ce qu’on accueille nos femmes et nos enfants lors des stages du club à l’étranger", a-t-il conclu.

Plus d'articles