Anne Roumanoff : Ses confessions amusantes sur son mari

Théâtre
Anne Roumanoff : Ses confessions amusantes sur son mari

Anne Roumanoff : Ses confessions amusantes sur son mari
Dimanche 12 Juillet – 06:30

Anne Roumanoff est comblée en tant qu’humoriste, mais aussi en tant qu’épouse. Dans une interview pour Paris Match, elle a révélé comment elle et son mari se sont rencontrés. Non Stop People vous en dit plus.

Anne Roumanoff est une des humoristes qui plait le plus aux français. Mais avant d’arriver à ce niveau et à ce statut, elle a pendant de nombreuses années galéré, surtout lorsqu’elle a débuté sa carrière d’humoriste. Dans une interview accordée aux confrères de La Provence, celle qui avait avoué que son père était atteint d'Alzeihmer avait notamment parlé de cette nouvelle génération de comédiens qui se font connaître plus facilement. A l’époque, cette facilité n’existait pas encore : "Il y a énormément de gens très bons. Quand j'ai débuté en 1987, c'était presque ringard d'être humoriste, en tout cas c'était une profession artistique à part. Aujourd'hui le métier fait rêver ! C'est une porte d'entrée dans le show-biz, pour devenir comédien. C'est positif que des jeunes comme Norman attirent un nouveau public en salle après s'être fait un nom sur le Net."

Mais si au début, sa carrière l’a très peu aidé dans la vie de tous les jours, elle lui a tout de même permis de rencontrer l’amour.

"Pourquoi je raconte ma vie à ce type que je ne connais pas ?"

Quatre ans après avoir débuté sa vie d’humoriste, Anne Roumanoff avait donc encore quelques difficultés à se faire connaître. Elle raconte cette aventure dans les colonnes de Paris Match. La dame en rouge n’a donc pas hésité en 1991 à rechercher seule un maximum de producteurs pour jouer son deuxième one woman show en province. Son idée ? Envoyer près de 10 000 cartes postales à tous les programmateurs. Si certains ont ignoré son appel, un tourneur venant du Havre lui a répondu : "Il me télé­phone. On reste une heure à discu­ter. Je me souviens d'avoir pensé : 'Pourquoi je raconte ma vie à ce type que je ne connais pas ?".

Mais si le feeling est tout de suite passé au téléphone, celle qui est accusée de racisme n’a pourtant pas été très aimable lorsque les deux époux, qui sont désormais mariés depuis 24 ans, se sont rencontrés pour la première fois. En effet, elle avait attendu un long moment dans le froid, lorsqu’il est venu à sa rencontre : "Je n'avais pas très bon carac­tère. Résul­tat, je n'adresse pas la parole à Philippe pendant 200 kilo­mètres. (…) Mais tout à coup, je regarde ses poignets. Je les trouve beaux. Voilà qu'au bout de deux heures de trajet, on commence à discu­ter de nos vies."

Plus d'articles