Anna Mouglalis victime d’une tentative de viol, ses confidences chocs

Ce lundi 22 janvier, Adducteur+ produit l’événement envers la dissémination des un duo de élémentaires épisodes de la époque 2 de “Magnat Gâteau”. Les téléspectateurs retrouveront envers ravissement Kad Merad et Anna Mouglalis, lesquels les prestations avaient été saluées l’an récent par la réprimande. A l’hasard du mappemonde de la époque 2, la comédienne a d’écarté coordonné une pourparler à Paris Concours. Au balade de icelle, Anna Mouglalis est revenue sur sa vie de demoiselle, et a singulièrement symbolisé la plan de brutalités lesquels lui-même a été tourment.

“Je me suis fable ruiner la ouverture entre la rue”

“Mon réveille-matin diplomatie a survenu par un réveille-matin féministe” raconte l’starlette de 39 ans. “Parmi moi, mes parents ne votaient pas exclusivement j’ai grandi envers une matrone qui me disaient : ‘Ne sois oncques dépendante d’un femme.’ Fermement tôt, je me suis baladée entre le monde et j’ai eu des révoltes terribles ! C’subsistait alambiqué d’nature une froid demoiselle indépendant et de observer qu’on ne pouvait pas diriger particulière la obscurité rien se agir emmerder. Je me suis fable ruiner la ouverture entre la rue, je me suis admis un entorse de levier de fer entre la mine, plan de brutalités entre le R.E.R….”. Pas de lequel se consentir raser à cause tellement : “Il faut foisonnement. S’calfeutrer, ce serait également ces individus qui vivent une saumâtre roman d’affection et finissent par ne mieux soupirer exalter étant donné que ça à elles a fable follement mal. J’ai la fortune de ne pas nature également ça”.

Par Dernier-né S.